LES LOIS EN VIGUEUR SUR LES PUITS (et les forages) eh oui! nul ne doit ignorer la loi

 voilà une page assez COMPLÈTE  quil vous faut  savoir sur les lois ,

pour les puits traditionnels  ( et les  forages hasardeux )

en fait, dans leurs grandes complexités, les lois sont simples et et bon sens.

la première des règles serait la plus importante elle serait en premier

le   non mélange des nappes .

explication:

99% des forages classiques dit « hasardeux » mélangent les nappes ……..   pourquoi?

car ils sont créer par 99 % de gens totalement incompétent , souvent des clandestins, des occasionnels, des amateurs, comme des voisins qui disent en avoir déjà créer, ces gens sont dangereux car EUX  ils SAVENT   (voir l’article sur les clandestins) il existe aussi   99% de foreurs peux scrupuleux (car ils ont a un chiffre d’affaire a réaliser coûte que coûte) alors au diable la recherche des veines . (comme le dit si bien la légende il y a des l’eau partout. ( alors allons y gaiement  « ou voulez vous votre forages?? vous demandent t’ils et a quelle profondeur??)

(OUI il existe bien sur des grands foreurs, qui utilisent des sourciers, et des magnétomètres (car moins ils se trompent moins ils gaspillent de l’argent) )

vous avez sans doute rencontré déjà ces sortes d’individus,  seul l’appât du gain guides et intéressent ces troueurs occasionnels, ou ces tondeurs de gazons, tailleurs de haies aussi   , pas de recherche de veines d’eau vives, de vulgaires trous  sont creuser n »importe ou, là au hasard , au petit bonheur la chance  , souvent avec une tarière mécanique, dont on ne maîtrises pas, (par une nécessaire expérience) , la reconnaissance des  couches traversées (strates) que l’on  passe au fur et a mesure que l’on descend. ( parmi  ces troueurs  il existe aussi  de bonnes personnes,   souvent ils arrivent de tous les horizons et se transforment pour le besoin de la cause « en foreurs d’occasion » ( pour pouvoir manger et se loger les gens souvent du « coin » font naturellement n’importe quoi comme petit boulot, ensuite ils disparaissent sans laisser de trace ) et mine de rien cela vous aura coûté de l’argent, de 400 a 600 euros, oui d’accord ce n’est pas cher, mais pour le résultat ça fait beaucoup quand même!!.

il vous faut savoir qu’en  dehors des eaux vives des veines, il y a de l’eau de pluie qui s’infiltre dans le sol et pénètre dans le sous sol par capillarité   (c’est de cette nappe phréatique que nous parle la TÉLÉ et hélas , 99% des gens pensent que l’on fait des puits dans ces nappes encore des IDÉES REÇUES  )  cette masse d’eau se déplace doucement et naturellement vers les points les plus bas (généralement vers les fossés quand il en reste) cette eau stagnante dense et pas oxygénée se charge naturellement en multiples bactéries ,(il y a même des maladies tropicales car la terre c’est réchauffée de 4 ° en 40 ans environ)   comme les foreurs souvent occasionnels ont peur de manquer d’eau , ces foreurs hasardeux ,indélicats, et incompétent   mettent  plusieurs mètres de crépines  (souvent de 8/10 m )  (alors qu’un puisatier averti ne mettra que 40 cm de crépine) les IDES REÇUES ONT LA VIE DURE , ON CROIT QUE  plus on met un gros tuyaux de forage, plus on  met de crépines, plus on descend, plus ce sera mieux  EH BIEN C’EST ENTIÈREMENT FAUX, et même   COMPLÈTEMENT FAUX , (et je peux aisément le PROUVER) mais on a le droit de me contredire et de me donner les arguments contraire, VOYEZ VOUS MES AMIS  c’est comme la célèbre POCHE qui serait autour de la crépine, je peux la aussi DÉMONTRER AISÉMENT QUE CE N’EST PAS POSSIBLE, pourquoi? car le sous sol n’est pas statique, tout bouge, dans, sur le sol,   dans le sol , en fait  tout ce déplace, OH PAS VITE, CERTES! , savez vous que la pression autour de la crépine est de deux kgp par cm 2, soit une pression sur une petite crépine de 1 m = 3.000 kg/p en tout , a qui peut on faire croire qu’il y aurait une POCHE? les gens disent n’importe quoi cela permet de vendre (souvent trop cher) des soit disant grains (qui ferait office de « filtre »,  comme  si comme la crépine n’y suffirait pas ,)  mais là aussi vous avez le droit d’avoir des idées contraires, vous pouvez me l’écrire sur les commentaires, ou sur mon adresse email  ( isidore.plantey@gmail.com)

que se passe t’il ? au moment du pompage.

quant le forage  est terminé on branche une pompe et l’on puise de l’eau , la dépression fait bien sur remonter l’eau (qui stagne autour des crépines) , cette eau remonte et elle est remplacée (suivant les lois de la mécanique des fluides) par une eau qui a remplacée la première , (et ainsi de suite) cela fonctionne en fonction de l’eau stagnante qui est autour de la  (ou les )  crépine, mais l’eau ayant du mal a se déplacée,  sur les coté , c’est l’eau du dessus (chargée en fer d’alios)  donc l’eau du dessus (qui arrive de la surface)  , qui par son poids  spécifique (plusieurs kg  car un dm 3 de fer pèse 8 kg,  donc un litre d’eau surchargée de fer doit faire plusieurs kg )  cette eau surchargée de fer  descend vers le bas, attirée par la dépression (dépression étant provoquée par la pompe,) alors autour du tuyaux (chargée de crépines) il  se forme doucement mais surement un cône de dépression et de pression  (qui s’élargit au fil du temps autour de la crépine )

voyez en imagination la partie ferrugineuse du dessus (que je décrit dans mon article eau ferrugineuse hasard ou fatalité) cette couche se comporte en deux parties, la partie dure, et la partie molle, (qui est la préfiguration future de la partie dure ça veut dire que la partie molle deviendra très dure au fils des années) la couche dure et molle fait de deux a trois mètres d’épaisseur (et cette épaisseur est très chargée en oxyde de fer d’ou son énorme poids )  .(calculons ensemble le poids de ce fameux cône, 4 m de diamètre sur 4 m de profondeur divisé par deux mettons 8m 3 (de sable et d’eau surchargée de fer)  , x par une moyenne de 3 kg = 24 tonnes  cela fait donc 24 t en quasi verticale d’une crépine, (je ne sais pas si vous vous rendez compte des forces de la terre)  ,

résultat (que vous êtes nombreux a connaitre ) une eau ferrugineuse et bactériennes .(qui empoisonne toute les plantes de votre jardin)

par contre ce que l’on sait moins parce que non visible

c’est que les eaux instables et perturbées de la partie  haute ,se mélangent ensemble et descendent par la gravité, et doucement (mais là aussi inexorablement) elles vont dans le sens lent du courant  vont perturber les profondeurs des nappes, et cette eau perturbée et souvent très polluée, vont se mélanger artificiellement au courant des veines saines ou sont créer les puits dit traditionnels ,( car les eaux ont un sens ) c’est pourquoi un forage peux perturber un puits traditionnel d’un voisin ou de votre puits aussi (personne hélas n’est a l’abri ) alors qu’après le CORONAVIRUS plus de 50% des Maisons qui auront de  terrains,  auront « obligatoirement) des JARDINS POTAGES, il vaudra mieux avoir un bon puits!

MORALITÉ

moins il existe de forage dans votre quartier plus vous aurez de la bonne eau dans votre puits traditionnel . je persiste en disant que l’espace ou sont les nappes Phréatiques (eau de pluie)  ressemble a un intestin humain, tout ce qu il y a dedans cette masse de « terre » se décompose , tout pourrit, tout se décompose, tous les mammifères  mort, les lézards, les souris, les rats, la terre DIGÈRE, il y a des formation de  GAZ, voyez l’odeur de certain forages, la terre est un CIMETIÈRE, et c’est dans ce CIMETIÈRE  que sont créer les forages hasardeux, alors ne soyez pas étonnés d’avoir une MAUVAISE EAU.

bien sur il m’est formellement interdit de dire que « cette eau polluée va aussi dans les nappes phréatique des eaux de la consommation humaine », alors je ne le dis pas officiellement, (voilà c’est fait) 

un PUITS TRADITIONNEL

pars contre est toujours créer dans une veine d’eau découverte par un sourcier , (les milliards  de puits créer sur la planète et depuis la nuits des temps ont tous étés créer de cette façon)

(on créait dans le temps toujours les puits avant de créer un village, ou avant de créer une maison (eh oui les anciens n’était pas si imbéciles )

la crépine du puits traditionnel est toujours taillée en fonction de l’épaisseur (déterminée par le puisatier)    de l’épaisseur de la veine d’eau , et elle est déposée au centre et au milieu de cette épaisseur veine ,(qui varie d’une veine a l’autre)  ensuite on calcule le débit de la veine, et on met une pompe qui débitera la moitie du débit de la veine . chaque fois que l’on pompe de l’eau cette eau est immédiatement remplacée par l’eau du passage de la veine (ce n’est pas plus compliqué que cela)  cette eau suivant l’analyse sert au jardin et a la maison ,( 80% des puits de l’association  sont dans les maisons sous certaines conditions bien sur  ) .

 

liens important

https://www.ladepeche.fr/article/2009/12/26/744352-compteurs-puits-est-fini-eau-gratuite.html

http://www.gard.gouv.fr/Politiques-publiques/Environnement/Eaux-et-milieux-aquatiques/Reglementation/Police-de-l-eau2/Prelevements-d-eau

 MÉLANGE DES NAPPES

https://www.oiiq.org/sites/default/files/uploads/periodiques/Perspective/vol12no3/12-sante-environnement.pdf

un puits de moins de 10 m n’est pas soumis a autorisation   en préfecture

par CONTRE les forages de plus de 10 m sont soumis a autorisation, les amendes ne RIGOLENT PAS  

un lien a lire

https://www.recrutementlmdi.com/single-post/2017/07/25/Creuser-un-puits-dans-son-jardin

mais a déclaration a la mairie (quand ils ont les imprimés)

un lien

http://sigessn.brgm.fr/IMG/pdf/fiche7_guide-forages.pdf

Guide d’application de l’arrêté interministériel du 11/9/2003 relatif à la rubrique 1.1.0
de la nomenclature eau : sondage, forage, puits, ouvrage souterrain non domestique
37

LOI SUR  la protection de la tète de puits 
Fiche 7 – Equipement de la tête d’un forage
Dispositions techniques spécifiques de l’arrêté « forage » du 11 septembre 2003
(article 8).
Réalisation d’une margelle bétonnée
¾ Conçue de manière à éloigner les eaux de la tête du forage
¾ Surface minimale de 3 m2
¾ Hauteur de 0,30 m au-dessus du niveau du terrain naturel
Réalisation éventuelle d’un local ou d’une chambre de comptage
¾ La margelle n’est pas dans ce cas nécessaire
¾ La hauteur du plafond du local est d’au moins de 0,50 m au-dessus du niveau du
terrain naturel
Tête du forage
¾ La tête du forage située à l’extérieur ou dans une chambre de comptage s’élève au
moins à 0,50 m au-dessus du terrain naturel ou du fond de la chambre de
comptage dans lequel elle débouche
¾ La tête du forage située dans un local s’élève au moins à 0,20 m au-dessus du
fond du local dans lequel elle débouche
¾ La tête est cimentée sur 1 m de profondeur à partir du sol (niveau du terrain
naturel)
¾ En zone inondable la tête est rendue étanche ou située dans un local lui-même
étanche
Illustration 13 – La hauteur de la rehausse au-des

un lien important

https://www.service-client.veoliaeau.fr/home/FAQ/eaux-usees/redevance-assainissement-puits.html