CONTRAT MORAL (avec l’adhérent) pour la création d’un puits traditionnel.

pourquoi moral?

car un puisatier n’est pas une personne ordinaire, alors il est bon d’établir par avance une règle commune et acceptée par tous .

la chose la plus importante au monde n’est pas un Lingot d’OR, mais bien un verre d’eau

en premier

il y a eu le sourcier

le puisatier

et le boulanger .

car il est indispensable a la race humaine pour vivre , de boire, manger, dormir, (et ne pas oublier le Soleil ) comme le sous sol n’est pas égal, (rien n’est égal sur la planète,) les veines d’eau ne le sont pas aussi bien sur ,(en dimension et en débit) nous allons donc établir un contrat en fonction de ces inégalités, un sourcier c’est pas le bon Dieu sur la terre , il ne « voit » et ne « sait » pas tout , il découvre avec une certaine précision les veines d’eau certes! ,(comme les deux berges du cours d’eau souterrain et la direction générale de l’eau ) il peut calculer « approximativement » la profondeur et le débit de la veine , mais il n’est pas parfait, mais il se complète très bien avec le puisatier , autrefois les anciens savaient composer avec ces personnages , mais au fil du temps on a perdu ces traditions, les gens sans pratiquement aucune connaissance supputent les choses,évaluent et estiment a leur façons , et pensent qu’ils sont dans le vrais, et les fameuses idées reçues refont surface (j’en parle dans un article) alors il faut bien établir une règle empirique , le sourcier découvre la veine , le puisatier créer le puits , si a l’essai du débit la veine ne donne pas 500 l/h on peut d’un commun accord de ne pas accepter le puits , bien! dans ce cas le puits est reboucher et le terrain est laissé dans ces origines, malgré le travail effectué, il n’est rien demandé a l’adhérent , sauf une petite « participation symbolique » aux frais de déplacement, au delà de 500 l/h on pourras considérer que le puits même a faible débit est réaliser, il existe actuellement des pompes a faible débit fonctionnant avec des panneaux solaire de pomper l’eau pour la mettre dans des réservoirs d’eau de pluie, a partir de là il est possible d’arroser le potager et de mettre adroitement l’eau de son puits a la maison . j’ai écrit un article justement sur la façon d’êtres indépendant de l’eau de ville , a l’heure actuelle une maison pourrait devenir complètement indépendante , isolation, eau, électricité .