Nous prévenons nos amis , qu’en acceptant le principe de création d’un  puits avec  notre méthode   qui est de facto celle de l’association LES AMIS DES PUITS vous adhérez au principe de la protection et la sauvegarde de notre patrimoine commun    et comme le dit la loi

«L’eau est le patrimoine commun de la nation» (art.1 de la loi du 30 janvier 1992)

Comment ?

  • par la création de puits créé à la méthode ancienne (et traditionnelle ) dans les veines de nos meilleures eaux (venues, soit suivant ou vous habitez  du massif-central ou  des Pyrénées), et ce dans les règles de l’Art et le respect de la Loi sur l’eau. que je rappelle …«L’eau est le patrimoine commun de la nation» (art.1 de la loi du 30 janvier 1992)
  • notre taux de réussite en création de puits avoisine (suivant les endroits),les 95/98%  ( nous connaissons pratiquement tous les secteurs problématiques constitués d’argile blanche, ces secteurs sont pratiquement tous sur la bande littorale  ) quelles sont ces fameuses zones a risques ..Explications.
  • Ah, LES ZONES À RISQUES.

    Suivant les ZONES où vous habitez , il pourra y avoir des problèmes.

    je m’en explique à l’avance (et par écrit) ,afin que vous ne soyez pas surpris le jour de la création de votre puits.

    OUI!

    Certains de vous habitent dans ces zones à risques .

    Je vais tenter de vous expliquer où et pourquoi.

    Si par exemple vous habitez sur le pourtour (a environ 300/à /500 m du bassin), vous vous trouvez dans une zone ou le sous-sol est terriblement capricieux et instable.

    Explications!!.

    Le bassin s’est considérablement rétréci au fil du temps.

    Autrefois le bassin était à la place de votre terrain.

    Le bassin est issu du fameux Delta de la Leyre, il est devenu petit à petit par manque d’eau douce , une lagune, et actuellement il est devenu un Bassin, avant qu’il ne devienne plus tard un simple lac .

    (comme d’ailleurs les autres lacs de la région)

    Autrefois ces zones n’étaient pas habitées, quand elles commencèrent à êtres construites on fit (à défaut de puits particuliers, «impossibles» à réaliser) des puits Artésiens.

  • (il existe des rues qui portent le nom d’artésien)

  • ils ont étés créer afin que chaque propriétaire du coin puisse avoir un peu d’eau.

    Après les puits artésiens, on mit en place des châteaux d’eau, pour que chacun puisse avoir de l’eau plus facilement dans chaque maison.

    Mais pourquoi les puits traditionnels étaient si difficiles à créer?.

    A cause des multiples couches d’argile blanche formée par la chimie du sous-sol, l’eau des veines se mélangent naturellement dans cette argile.

    Cette eau devient extrêmement sursaturée en agile, l’eau est si saturée  qu’elle  devient si lourde, qu’ aucune pompe ne peut la remonter .

    Parfois on a la chance que l’eau ne soit pas trop saturée , alors on peut la remonter, mais voilà, ce sera inévitablement au détriment du débit. (c’est pourquoi vous découvrez quelques puits a ciel ouvert, le diamètre produit un volume, et il compense le manque de débit , en plus l’eau avait le temps de décanter . 

  • (Plus  votre eau  est saturée en argile moins il y aura de débit.) Les débits peuvent variés de 300 à 600 litres /h (et parfois miraculeusement un peu plus )

    Il se peut que votre puits pendant des années ait toujours, et a certain jours, des traces d’argile blanche. Cela veut dire qu’elle coulera souvent de couleur blanche argile.

    Ce n’est pas du tout grave, surtout pour les jardins potagers.

  • l’argile blanche étant souvent considérée comme « médicinale ». C’est la zone qui veut cela, un puits n’est pas (comme plus de 90% des gens le croient ) une question de profondeur, il ne faut stopper que dans la veine, qui sont ici en moyenne à 6/9 m de profondeur, ( après c’est généralement de l’eau salée. À cause de la proximité du Bassin).

    Évidemment il existe toujours des exceptions , un voisin par chance aura un puits, avec un débit acceptable ,mais hélas! pas vous, c’est rageant, certes!, mais c’est la «dure» loi des probabilités.

    Moralité, si vous habitez ces endroits attendez vous à ce phénomène, en lisant vous ne serez pas pris en traître, l’important est d’être averti assez tôt .

    JE RAJOUTE.

    Que je vous renouvelle, qu’il devient difficile d’avoir un taux de zéro de fer dans votre eau de puits, attendez vous à avoir 1mm/g de fer par litre .

  • le fer dans votre eau de puits est toujours produit par la multiplication des forages hasardeux de vos voisins, qui sont dans    l’amont de chez vous; (ces «fameux» forages hasardeux qui mélangent les nappes entres elles.)

    N’oubliez pas que l’association se bat justement pour endiguer la multiplication des forages hasardeux (interdit par les lois, encore inappliquées) pour moi Isidore je pense que chaque citoyen doit aider l’association les AMIS DES PUITS pour contribuer pour le bien de tous à inciter les parents, les amis, les voisins, etc etc, a réaliser des puits qui eux ne polluent pas.

    Le but est d’éradiquer le plus possible les forages hasardeux.

  • les foreurs  connaissent  bien sur les problèmes des forages hasardeux,  mais ce sont avant tout des commerçants, certain se disent « puisatier »  car ils ignorent les différences,  des métiers, pour eux un puits c’est pratiquer un trou, (comme le désire leurs clients, qui eux mêmes, ne savent pas aussi les différences.) le foreur vous déméandra ou vous voulez votre forage, et a combien de M de profondeur vous estimez qu’il y aura de l’eau , le reste n’est qu’une question de machinerie.    

             LES DIFFÉRENCES ENTRES

               PUISATIERS et FOREURS.

                                                                             ET

        Quelques mots sur les SOURCIERS

je vais tenter de vous expliquer,( je dis bien tenter !!)

la différence entre foreurs et puisatiers.

ET un peu le rôle du SOURCIER

déjà!

80 % des eaux sont souterraines.

l’eau partant de l’amont (chez vous, des montagnes du   massif-central ) va vers la mer, qui est en aval .

(Pour ceux, habitants entre Audenge et Arcachon, vous bénéficiez de l’eau des Pyrénées. 

 Pour  ceux, habitants d’Audenge au Verdon, c’est l’eau du Massif-Central .

Cette eau souterraine est matérialisée par des milliers de veines.

(Elles vont parallèlement vers les points les plus bas.)

une veine a un débit initial (qui ne varie pratiquement pas jusqu’à son arrivée dans la mer (ou l’océan)

Le maximum des débits des puits ont une moyenne de 3/5 m3/h .

La plus grosse pompe du monde ne tirera jamais plus d’eau qu’il n’en passe.

Une veine est toujours matérialisée par une largeur et une épaisseur , plus la largeur de la veine est importante, plus l’épaisseur est faible (et inversement).

Le sourcier peut déterminer la largeur de la veine (mais pas l’épaisseur)

il peut déterminer le débit moyen.

et plus ou moins la profondeur de la veine.

le débit est d’autant plus plus fort que l’épaisseur de de la veine est important.

Si la veine est épaisse en son centre, la largeur de la veine diminue.

(souvenez vous le débit est toujours constant.)

( le débit est donc moins fort dans les parties les moins épaisses.)

mais au total le débit est le même.

Seul un puisatier confirmé est capable d’évaluer avec précision l’épaisseur de de la veine.

Un foreur n’ y arrivera JAMAIS .(quand je dis JAMAIS c’est JAMAIS)

POURQUOI?

parce qu’ un foreur ignore tout du puisage , il ne sait uniquement QUE PERCER!!

Si on lui dit de stopper à 20 mètres, il s’arrêtera « bêtement » à vingt mètres. point c’est tout.

un foreur moyen ne connaît rien dans les strates du sous sol, il ne sait rien interpréter (ou il fait semblant)

La veine repose toujours sur une couche d’argile (ou des sédiments)

au-dessus de la veine, il peut y avoir une (ou des ) couches d’argile .

La veines est souvent prise en sandwich.

Pour un puisatier, la machine ne sert que pour une aide au puisage .

quand il arrive (avec la tarière mécanique) au début du dessus de la veine, là a ce moment , il termine à la main (c’est a dire a la sonde.)

le puisatier ne perce jamais plus bas que la veine.

Il mesure l’épaisseur du sable de roche (que contient la veine) ayant l’épaisseur, il taille avec sûreté sa crépine,(qui varie bien sûr a chaque fois en fonction de l’épaisseur de la veine ) et il la dépose au cm près dans le milieu et le centre de la veine (rien de bien compliqué en somme).

Ensuite avec sa pompe il tire l’eau du puits pour en calculer le débit (a « cet endroit précis ») .

POURQUOI LES ANCIEN FAISAIENT ILS DES PUITS À MARGELLE?? (dit a ciel ouvert)

Justement pour avoir plus de débit .

(car il existe des régions ou les débit sont faibles)

(et pour pouvoir stocker l’eau)

Un puits de 1m20 de diamètre fournit statiquement en volume plus d’eau qu’un forage dont le tube est de 90 mm (voire de 120 mm.)

En plus , l’eau a le temps de décanter , (et elle se régénère la nuit .)

Donc,avec un puits ancien, on dispose dans la journée de plusieurs mètres cubes d’eau .

(et ensuite il faut attendre 24h pour que l’eau se renouvelle)

les foreurs n’ont jamais appris ces subtilités, ce ne sont que de « vulgaires commerçants ».

La spécialité du foreur consiste à faire fonctionner au mieux sa machine.

ils creusent ou on leur dit, et arrêtent tout pareil.

Un foreur ne vit QUE sur L’ESPÉRANCE.

Il espère avoir de l’eau.

Il espère qu’elle sera bonne.

et il espère que son forage durera .

LE PUISATIER LUI (c’est l’inverse)

Il est sûr d’avoir de l’eau.

Il est sûr que l’eau sera bonne.

Il est sûr que son puits durera plusieurs générations.

voyez autour de vous les puits anciens !!!

un SOURCIER n’a pas une précision au mm près.

Il estime la situation, au Puisatier de terminer le travail.

Mais le sourcier est obligatoirement indispensable pour la découverte des veines .

Il est le compagnon fidèle du Puisatier.

(chacun sachant interpréter l’autre.)

j’espère que vous m’avez « un peu compris », un puits ce n’est que de la logique, et que du bon sens .

Ce n’est pas plus compliqué qu’une infirmière faisant une prise de sang , elle puise du sang dans la veine,et pas à côté!!! Ben! un puisatier fait simplement la même chose , pas plus!!

ISIDORE

sourcier/puisatier

  • Et sachez aussi que l’eau peut être légèrement odorante, (c’est dû à la «fermentation» de la décomposition de la formation de la réalisation chimique de l’argile) qui donne cette formation de gaz , autrefois les pompages étaient lent , l’eau avait le temps de décanter, actuellement on tire trop vite et trop fort l’eau des puits , alors le gaz n’a plus le temps de se détendre.au fil du temps l’eau sentira de moins en moins, il faut la tirer régulièrement .

Qu’en est il du coût d’un puits ? 

  • Un puits comprend sa création, l’essai du débit du passage, du débit de la veine (qui varie en fonction des lieux et des épaisseurs de veines)
  • La protection de la tête de puits (la sortie du puits est de 63 m/m de diamètre)
    • Nous faisons «à la main» des puits traditionnels à l’ancienne, nous fabriquons nos propres crépines, que nous adaptons au cm près au centre de la veine d’eau, pour un résultat à 98 % de bonne eau , et c’est réellement à partir de cette eau que vous allez pouvoir arroser votre jardin sans danger, sans salir vos murs ni vos installations et, si vous le souhaitez,  alimenter «facilement» l’ensemble de votre maison, votre piscine.
  • Nous vous aidons à choisir une pompe, si vous êtes seul ,nous pouvons vous aider pour son installation, et éventuellement créer votre arrosage

Le prix

Il est de 860 euros alors qu’il était auparavant de 1000 euros mais ne comprend pas la prestation du sourcier

Actuellement nous avons pris conscience qu’en fonction des problèmes du confinement, cela a du avoir un certain impact au niveau des familles afin de vous aider à franchir ce pas , l’association LES AMIS DES PUITS vous propose ce qui suit :

  • Je pense que les potagers vont se multiplier dans notre région, donc avoir accès à une eau de qualité devient primordial, par contre le confinement a beaucoup perturber bons nombres de personnes , pour aider les plus démunis ou ceux qui sont les plus gênés l’association LES AMIS DES PUITS donne la possibilité à chacun de ces adhérents de payer son puits au RYTHME de QUATRE PAIEMENT c’est à dire la somme de 215 euros , et même si un mois (ou deux) vous n’avez pas suffisamment d’avoir , eh bien ce n’est pas grave du tout , nous remettrons les chèques plus tard ,(il vous suffira aimablement de nous prévenir ) pourquoi nous faisons cela? , pour que chacun d’entre vous est la possibilité d’avoir son puits, (nous pouvons faire pareil en établissant un protocole de paiement, pour la mise en œuvre de votre puits, pompe, filtration, et arrosage, )
  • Nous faisons une GRANDE CONFIANCE à nos aimables adhérents, le pays est petit , nous connaissons presque tout le monde , et nous savons que chez nous tout le monde n’est pas riche, mais que les personnes sont honnêtes, nous allons tous traverser une période assez dure, alors entraidons nous, ce n’est pas compliqué que d’êtres solidaire, le rôle d’une association est de nous mettre le plus possible à la portée socialement des personnes. Pour les cas particulier n’hésitez pas à nous contacter, nous essayerons de trouver un accord satisfaisant pour tout le monde .

Pourquoi créer un puit ?

Nous sommes une association un peu particulière, presque «indispensable» puisque nous touchons au bien le plus précieux de la planète, qui est l’eau (on ne peut vivre plus de 70 h sans boire)

Avec un bon puits dit « traditionnel » vous pouvez à 98% devenir indépendant à l’eau de ville , c’est à dire que légalement vous avez le droit d’avoir l’eau de votre puits dans la maison, WC, Douches, les Machines à laver ,etc ,etc pour cela il faut équiper la sortie de l’eau du puits de filtres (pour protéger les robinets qui ont eux des fermetures en céramique ; attention pour la boire il faut des précautions supplémentaires car il y a malgré tout des règles strictes)

De plus, il faut savoir que l’eau d’un puits traditionnel est infiniment bien meilleure pour la croissante de votre potager et de vos arbres, car elle est minéralisée, elle est bien meilleure que l’eau de pluie, (qui elle n’est pratiquement pas minéralisée) que aussi l’eau de la ville, et bien sur bien meilleure que celle d’un   forage hasardeux ( saturés de fer et de bactéries). Et en plus l’eau de votre puits  est gratuite.

En conséquence un puits vous permettra de faire à moyen et long terme des économies importantes: il est généralement amorti dès la première année.

surtout si il est créer avant de construire votre maison , car vous utiliserez l’eau de  votre puits, au lieu de consommer l’eau de la ville . 

Devenir indépendant à l’eau de ville ?

  • Oui c’est légal : vous avez tous droit légalement à 1.000 m3 par an, d’eau gratuite provenant de votre sous sol. La loi dit que « l’eau fait partie du bien commun de la nation, sa protection sa mise en valeur et le développement de la ressource utilisable dans le respect des équilibres naturels, sont d’intérêt général »
  • Oui c’est intéressant car il y a deux types d’eau qui ne sont pas bons pour arroser
  1. l’eau du robinet (qui n’est pratiquement plus Minéralisée)
  2. l’eau de pluie (pas du tout minéralisée)

Attention mes ami(e)s

Surtout a ne pas confondre le puits traditionnel avec un «vulgaire» forage : c ‘est à dire un trou au hasard dans votre jardin . Certains louent (sur le bon coin) du matériel de forage pour que chacun puisse faire un trou chez soi, pensant trouver aisément de l’eau pour pour arroser, oui mais quelle eau ? La plupart du temps, c’est une catastrophe, l’eau remontée n’est que fer et bactéries . Pour plus d’informations regardez l’article « Eau ferrugineuse des forages hasardeux (hasard ou fatalité) »

  • Un puits foré au hasard d’une profondeur estimée vulgairement ne permettra pas de récupérer l’eau la plus « pure possible »
  • Une bonne estimation de la profondeur par un sourcier sérieux est dès lors tout aussi indispensable que l’expertise de celui qui fait le puits. Savoir s’arrêter de forer au bon moment …ni trop tôt ni trop tard !
  • Pour autant par souci sincère de transparence nous mettons en garde que, depuis maintenant de nombreuses année et des milliers de puits forés il arrive que certains puits n’aboutissent pas au résultat espéré.
  • 8 % d’impossibilité de création (a cause de l’argile blanche notamment sur des secteurs que nous avons identifié grâce à notre connaissance de la région).Les lieux les plus fragiles sont les groupes de maisons , (comme la Teste et Gujan-Mestras) certains villages , certains lotissements. Certaines communes comme Mios (et son secteur) à Lacanau de Mios a Salle Belin-Beliet, une partie de Biganos, une partie d’Audenge sont des secteurs où les échecs sont nombreux car le sol est constitué de beaucoup d’argile blanche.
  • il faudra savoir accepter aussi les 2 % d’échecs, qu’il nous arrive
  • d’avoir de temps en temps (1 m/mg de fer par litre) ; Ces 2% d’échecs (en fer) sont dus uniquement aux forages hasardeux créés en amont des puits traditionnels.

Notre philosophie

  • L’association les AMIS DES PUITS se bat pour la défense et la protection de notre patrimoine.
  • Auprès des «autorités communales » Nous avons combattu, averti, supplié, tempêter, fâcher , hurler, pendant de très longues années, eh bien! rien n’y fit .

Vous avez le choix entre puits traditionnel et forage hasardeux… Entre un puits respectueux de l’environnement et un puits qui détruira le sous-sol et les nappes phréatiques …. Entre un puits à l’eau chargée en fer et de bactéries et un puits à l’eau limpide

 Un peu d’histoire et de géologie

Géologie

La nature des sols rencontrés autour du Bassin d’Arcachon est pauvre, avec une forte prépondérance de sables. (surtout du sable calcaire, venant des plage de l’océan , qui c’est accumulé dans les landes depuis 150/170.000 ans) Il renferme très peu de matières organiques et a une faible capacité de rétention d’eau. On trouve assez peu d’argile dans nos sols grâce aux débris végétaux qui libèrent un acide organique. Celui-ci attaque l’argile et libère la silice, l’alumine et le fer. Les éléments ainsi créés se déposent sur les grains de sable. Lorsque le fer devient plus important il joue un rôle de catalyseur et provoque un ciment. L’alios composé de sable, d’Aluminium, de Silice et de Fer est imperméable. Il peut être relativement profond ou superficiel selon la qualité du sol. Lors de travaux du sol, l’alios reste un problème. En effet, il est difficilement fissurable et reste un obstacle auquel s’ajoutent la tourbe, et parfois aussi l’argile. Dans certains terrains il n’est donc pas possible d’implanter de puits forés traditionnels. la légende ici dit qu’il y a de l’eau partout , pourtant c’est faux

Histoire

Les premiers forages hasardeux ont vu le jour exactement (vers 1960) quand l’eau de la ville est arrivée dans les maisons souvent au début par les châteaux d’eau.

eau dans les maisons ? !! = plus de sourciers et plus de puisatier.

ce fut le début des foreurs occasionnels et des clandestins. 

voilà leur histoires!!

Vers 1960 à la disparition des vrais puisatiers traditionnels, sont venus une armada de foreurs , des foreurs amateurs du dimanche, quelques plombiers de l’époque , des foreurs voyous, des foreurs clandestins, des foreurs occasionnels , et même des foreurs «professionnels». Tous ces «foreurs» font des trous sans aucune garantie et bien sur complètement au hasard, (sous le prétexte fallacieux et légendaire , qu’il y a de l’eau partout) ce qui est parfaitement FAUX. Pendant 59 ans on a fait idiotement des trous partout, n’importe où ,et surtout, n’importe comment.(pour beaucoup d’entre vous, vous le voyez chez vous, le résultat est désastreux : « je n’ai plus d’eau » ; « rien à faire elle est ferrugineuse »)

Sachez que le sous sol ressemble à un intestin humain, la terre digère 24/24, tout se transforme en pourriture ,avec les microbes et les bactéries , la terre avec l’eau de pluie, (qui se nomme la nappes phréatique) est un vrai bouillons de culture, et c’est la dedans que sont créer au hasard vos forages, (mais vous pouvez me dire le contraire).

 En conséquence

Aucun puits traditionnel n’est réalisé dans une nappe d’eau stagnante: (C’EST DIRE UNE NAPPE PHREATIQUE ) .

MORALITE : on ne crée jamais un puits traditionnel dans une nappe phréatique , a contrario, tous les forages hasardeux sont toujours créer dans les nappes phréatiques, d’où la nette différence de qualité des eaux) . 


  • Sinon vos eaux seront chargées en fer et bactéries
  • Vos légumes mourront lentement, comme votre gazon

Les puits sont TOUS créés dans des veines «d’eau vive» venant des montagnes, la création d’un puits traditionnel ressemble à une prise de sang effectuée par une infirmière, après avoir situé la veine. Le puisatier traditionnel n’agit pas autrement, après le passage d’un vrai sourcier, le puisatier «pique» au milieu et au centre de la veine d’eau et ne prélève que le nécessaire .

Tous ces désagréments alors que nous avons un des meilleures eaux de France. Quelle aberration.

Merci de votre attention!!.

Isidore